Web-roman de science-fiction/fantastique avec un nouveau chapitre chaque vendredi!

Expandmenu Shrunk


01 – L’Ombre qui a attaqué la Terre

« Unité 2, l’avez-vous encore? »

« Négatif, Unité 5 et 7 l’ont perdu de vue aussi. À vous, Dispatch. »

« Gardez une haute surveillance. Créez un barrage routier à l’entrée de la ville pour l’intercepter. »

« Ici Aigle 2, nous l’avons repéré! Il file à plus de 150 kilomètres à l’heure! »

« Quel type de véhicule a-t-il? »

« Il est… à pied, Dispatch. »

« Êtes-vous sérieux? »

« Il accélère! Nous ne pouvons pas le suivre! »

« Ici Unité 4, le barrage routier est en place. Nous avons huit hommes prêts à l’accueillir. À vous, Dispatch. »

 

Cela aurait pu être une magnifique journée sur la paisible planète Terre, si elle ne subissait pas une attaque provenant des étoiles. En effet, un être maléfique avec une force surhumaine était apparu de nulle part. Dans le temps de le dire, les multiples forces de l’ordre étaient à sa recherche. Personne ne savait qui il était, d’où il venait, ni pourquoi il était ici. Mais une chose était sure, il devait être arrêté. Plus facile à dire, qu’à faire.

« Je le vois s’approcher!! Tenez-vous prêts! »

 

Les policiers du barrage braquèrent leurs armes en direction de l’ombre qui leur fonçait dessus à plus de 200 kilomètres à l’heure.

« Va-t-il s’arrêter? »

« Attention! » cria le chef de l’unité, mais c’était déjà trop tard. L’impact projeta les deux premières autos-patrouilles dans les airs. Après plusieurs tours sur elles-mêmes, elles s’écrasèrent sur le sol, créant un gigantesque mur de feu dû à leur explosion. Cela sema la peur parmi les travailleurs de l’ordre, qui firent ensuite mire sur leur assaillant.

 

L’homme se tenait là, juste devant eux. Il était vêtu d’un manteau noir descendant jusqu’à ses chevilles. Lentement, il se retourna pour leur faire face. Son manteau était ouvert, exposant ainsi son étrange habit, probablement un uniforme. Il portait ce qui semblait être un pantalon de camouflage avec plusieurs teintes de gris ainsi qu’un chandail noir mettant en évidence sa musculature. Les lunettes qu’il portait reflétaient le visage terrifié des policiers, tel un miroir.

« Abattez-le!! »

 

Les coups de feu furent tirés vers l’assaillant. Hélas, les balles explosèrent à son contact, comme s’il était fait d’un métal impénétrable. Il resta de glace devant cet assaut inutile, ne faisant qu’écarter ses cheveux châtains mi-longs hors de son visage. Quand les policiers usèrent le reste de leurs munitions, leur peur ne fit que s’amplifier. La seule chose qui fût endommagée était le reste de sa patience. D’un seul bras, il souleva la troisième auto-patrouille.

« Vous, les humains, vous commencez à m’énerver!!! »

 

Sur ce, il balança l’automobile sur eux. Ils s’échappèrent de justesse, avant que le projectile n’explose aussi.

« On n’est pas payé assez cher pour ça!! »

« Repliez-vous! Repliez-vous! »

 

L’homme ne bougea pas d’un poil pendant que ses proies prenaient la fuite. À la place, il se retourna de nouveau, faisant face à la ville. D’un bond, il s’élança à toute vitesse vers elle. Une fois à destination, il démontra son agilité encore une fois en sautant d’un édifice à l’autre sans la moindre difficulté. La confusion et la peur régnaient maintenant dans la ville et les citoyens le regardaient, étant incertains si cela était leur dernière heure qui venait de sonner. Tout à coup, il s’arrêta sur le toit d’un immeuble.

« Le Talisman de Ra… Il est tout près, » pensa l’homme.

 

Il posa son regard sur ce qui semblait être un musée. Les policiers encerclaient déjà la place, comme s’ils connaissaient son objectif.

« Ne bouge pas!! » s’exclama une voix qui attira son attention.

« Bon, un autre. » Il ne bougea pas, semblant s’en ficher.

« Je ne sais pas ce que tu fais ici, mais ça s’arrête maintenant! »

 

Irrité, l’étranger se retourna. Une jeune femme se tenait là, le dévisageant de ses yeux vert émeraude. Ses longs cheveux rouges flamboyants battaient dans le vent, suivis du bandeau qu’elle portait au front, orné d’un symbole particulier. Elle était vêtue d’un pantalon kaki et d’un débardeur blanc, un uniforme vastement différent de celui de l’assaillant.

« Ils engagent des enfants pour défendre cette planète? Quelle farce. » répliqua-t-il.

 

Il eut pour seule réponse un violent coup de poing sur la joue, ce qui le projeta sur le sol quelques mètres plus loin, après deux tonneaux. L’impact était si puissant et si rapide qu’il ne put rien faire pour se défendre. C’est là qu’il comprit que la personne à qui il avait affaire était surdouée aussi.

« Pas mal. Pas mal du tout, » dit-il avec un rire, se relevant sans la moindre difficulté.

« Dis-moi ce que tu fais ici! » répliqua-t-elle d’un ton violent.

« Ce n’est pas de tes affaires. Fous le camp, avant que je me fâche. »

« Je te le demande une dernière fois, que fais-tu ici? »

« Ferme-la. »

 

La jeune femme riposta une deuxième fois, mais il attrapa son poing avant qu’il n’atteigne sa cible. Sans qu’elle ne puisse réagir, elle reçut un violent coup de genou dans le ventre, la projetant dans les airs pendant quelques secondes avant qu’elle ne s’écrase au sol. Elle reprit ses sens et se releva.

« Quelle vitesse! » pensait-elle.

« Je n’ai pas le temps de jouer avec des gamines comme toi. » Il plaça ses mains ensemble et une mystérieuse lumière vive apparut.

« Mais, qu’est-ce que tu… »

 

Sans crier gare, elle fut frappée de plein fouet par un rayon destructeur. Cela la sonna sérieusement, la plaquant au sol. L’homme, quant à lui, reprenait légèrement son souffle.

« Merde, je n’ai pas d’énergie à gaspiller en me battant! Surtout dans mon état… » Sans hésiter, il plongea du haut de l’immeuble jusqu’au musée, pénétrant par le plafond. À l’intérieur, il courut le long des corridors, frappant les gardiens de sécurité qui tentaient de l’arrêter. Il suivait le sentiment qui le menait à sa cible.

 

« Ah, le voilà. Ça en fait deux sur cinq. » Il s’approcha du Talisman de Ra qui était à l’intérieur d’un cube de verre pare-balles. Utilisant un étrange pouvoir, il fracassa la vitrine simplement en la touchant du bout des doigts. Il prit possession de l’objet de valeur, le mettant autour de son cou. Il sortit du musée de la même façon qu’il était entré, par le plafond. Sautant de nouveau d’un édifice à l’autre, il s’enfuit en direction d’une forêt qui avoisinait la ville, voulant semer ceux qui le suivaient. Par contre, il fut arrêté par un coup de pied dans les côtes qu’il ne put voir, et encore moins éviter.

« Toi… tu restes là. »

 

C’était encore la jeune demoiselle. Elle avait prédit juste. Elle savait qu’il aurait essayé de s’enfuir par la forêt, et s’était alors préparée à lui tendre une embuscade.

« Tu commences sérieusement à m’énerver, tu sais. » Il s’était relevé avec un peu plus de difficulté que la dernière fois. L’abus de ses pouvoirs l’avait visiblement affaibli.

« Je veux que tu me dises qui tu es, et quel est ton objectif. Maintenant. »

« Si tu insistes. On me surnomme Shadow. Mais c’est tout ce que tu sauras. »

« Comme si j’étais satisfaite et que je te laisserais partir comme ça! »

« Ne me force pas à te tuer. »

« Je suis ici pour défendre ce merveilleux monde et ses habitants, même si c’est au coût de ma propre vie. Je ne laisserai jamais quelqu’un comme toi détruire ce qui m’est le plus précieux! »

 

Les deux combattants se positionnèrent, mais l’affrontement ne dura qu’une demi-seconde. Avec une vitesse phénoménale, l’homme se lança sur elle, enfonçant son poing en plein dans son ventre. Cela coupa l’air de la jeune femme, qui se sentit faiblir suite à cette attaque soudaine. Elle tomba sur le sol, mais l’homme la retint, son bras entourant sa taille.

« Écoute… » dit-il d’une voix plus calme. « Je ne suis pas venu ici pour faire du mal à qui ou à quoi que ce soit. S’il te plaît, reste hors de mon chemin. La prochaine fois, je serai moins indulgent. »

 

Elle s’écroula ensuite sur le sol, l’homme l’ayant relâchée. Après avoir repris son souffle, elle regarda derrière elle pour repérer son adversaire, mais il avait déjà disparu sans laisser de traces.

8 Responses to 01 – L’Ombre qui a attaqué la Terre

  1. Wahouu!! C’est vraiment plus fluides que la première fois que je l’ai lus! Continue ton merveilleux travail Brian!

  2. Super bon premier chapitre continu mon ami tu est le meilleur.

  3. Salut Brian! Je me suis mis à la lecture de ton roman et à date c’est pas l’action qui manque! Bien hâte de lire tes autres chapitres! :)

  4. Ton histoire est vraiment intéressante, bonne structure et une intrigue intressante. Tu aura sans doute de nombreux lecteurs et beaucoup de succès je l’espère. bon courrage

  5. Hey ca commence bien! Vais-je être capable de me retenir jusqu’à demain pour lire la suite?

  6. On dit l’objet de valeur, pas l’item !! Item c’est un mot anglais. On est pas dans un jeu vidéo mais dans un roman 😉 A la rigueur si tu veut faire plus mystique tu remplace objet par artefact.

    En dehors de ça le style est fluide et sympatique à lire. Par contre je râle sur la phase ci-dessus car je trouve que ça dénote réèllement avec le reste du texte et que ça rabaisse le tout. Dommage.

    • Merci énormément! Je suis justement en train faire une révision majeure de tous les chapitres afin de raffiner la qualité du français écrit.

      J’espère ces petites fautes ne t’empêcheras pas d’aimer la suite. Merci de ta visite!